Je ne sais pas où sont les enfants, je ne sais pas où sont les ados, je n'en ai vu aucun dans ces petites villes mortes où nous faisons des pauses parfois mais des vieilles personnes si, beaucoup, y compris sur les Harleys qui passaient, comme si le coeur des USA était devenu une sorte d'immense maison de retraite habitée par des gens restés à jamais dans les années 50, comme si rien ne s'était passé depuis mais alors rien et alors là imaginer deux choses, d'une part, l'effroyable ennui cauchemar des gens jeunes emprisonnés dans cette sorte de musée ; d'autre part, quelqu'un venu du passé et qui assurément ne serait pas dépaysé une seconde — rien n'a changé ici sinon que Bill et Tom et Sue ont vieilli tant qu'on dirait leurs parents.