Chicago se découvre lentement, après la claque architecturale voici les gens : une grande communauté noire qui ne semble pas être la plus favorisée : les gardiens, les gens de service, les vagabonds sont presque systématiquement noirs. L'élection d'Obama (sénateur de Chicago) a d'abord été un signe symbolique mais la société américaine ne résoudra sans doute pas ses inégalités qu'avec des symboles.

En attendant, j'ai découvert l'extraordinaire Art Institute de Chicago, une belle collection de peintures américaines dont l'American Gothic de Grant Wood mais mon attention s'est portée sur ce portrait très androgyne d'une bourgeoise du début du 19e siècle.....et aussi des tableaux moins connus de Van Gogh et de Toulouse Lautrec.